L’effondrement

Si la crise écologique et le potentiel effondrement de notre société sont des sujets anxiogènes, ils n’en restent pas moins sombrement excitant d’un point de vue scénaristique.

Je vous l’accorde, cette mini-série n’est pas sortie ces derniers jours, je suis tombé dessus par hasard en feuilletant le catalogue de MyCanal, et y ai pris tellement de plaisir que je me devais de vous partager ma découverte.

Sortie en novembre 2019 sur Canal+, elle traite d’un sujet des plus inquiétant : La collapsologie. Pour vous la faire courte, il s’agit de l’étude de l’effondrement potentiel de notre société telle que nous la connaissons, de ses causes, et de ses conséquences. L’effondrement, qui, vous l’aurez remarqué, est également le titre de la série, correspond au moment de bascule où notre société ne fonctionne plus, l’apocalypse de la religion en soi.
Un sujet pas si nouveau que ça dans l’univers du cinéma ou de la littérature, mais qui est ici traité avec une grande proximité vis-à-vis des individus lambdas que nous sommes. La situation n’est plus observé par le biais d’un super-héros qui sauve la veuve et l’orphelin, mais par monsieur et madame tout le monde, au supermarché, à la station essence, avec les réactions les plus sombres que peut avoir un homme face à son propre instinct de survie, face aux choix qu’il doit faire dans l’urgence, et face à sa propre fragilité.

Elles sont pas claires les consignes du ministre de l’intérieur

Plan séquence

Le « plan séquence », est un vocabulaire du cinéma assez facile à cerner. Un « plan » désigne grosso modo l’image à l’écran entre le moment ou le réalisateur dit « Action ! » et celui où il dit « Coupez ! » ; La séquence correspond à l’ensemble des plans qui constitue une scène. Un plan séquence correspond en fait à une scène qui s’effectue en un seul plan. Cette série est essentiellement composée de ceux-ci, un choix artistique délibéré, et très efficace tant il est immersif. Le tout dans un univers, comme on l’a dit précédemment, très familier, et voilà que l’on se questionne sur nous même et sur la probabilité qu’un tel évènement arrive. Que ferions-nous s’il n’y avait plus de nourriture dans les supermarché ? Sommes nous seulement capable de faire pousser de la nourriture ? Et sans essence, comment pourrions nous fuir ? Serions nous capable de nous battre pour assurer notre survie ? Aurions nous assez de cœur pour aider les plus démunis ?
Autant de questions qui resteront sans réponses, mais qui créeront tout de même ce malaise vis à vis du comportement des personnages : S’il peuvent être détestables, comment pourrions nous juger un animal qui joue sa survie?

Promo sur le Miel Pops en période d’effondrement

Conséquences

Chaque épisode possède un titre en forme de panneau d’indication : le temps et le lieu. Combien de temps par rapport à l’effondrement, et où se déroule l’action. Tout dans le récit est un jeu de conséquences. L’effondrement tout d’abord, qui est le résultat d’années de déni et d’inaction de la part des pouvoirs publics mais aussi des citoyens préférant la sécurité factice au changement d’habitude, soit 99,9% de la population. Le reste dépeint les multiples facettes qu’un effondrement pourrait engendrer : pénuries, anarchie, micro-sociétés, ou encore catastrophes nucléaires.
Démarrant 2jours après l’effondrement, où le déni de la chose est encore présent, et allant jusqu’à 5 mois après, où la survie est une affaire quasi animale, la série se conclut par un épisode se déroulant 5jours avant, et fait figure de synthèse limpide du message que cherche à transmettre les auteurs : L’effondrement aura inévitablement lieu, le mieux à faire et de s’y préparer.

Tuto : Fabriquer sa propre Volvic sans plastique

Que l’on soit réceptif à ce discours ou non, cette mini-série est complètement dans l’actualité et a le mérite de faire réagir, et surtout réfléchir. Elle prête au débat, comme nous avions eu début 2020 des débats sur la possibilité d’être touché par l’épidémie de Covid-19, ou d’être confiné, nous pourrions alors avoir les mêmes échanges sur la possibilité ou non d’un effondrement de nos sociétés.

Ma Note

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :